10 janvier 2008

La Toison Rouge s'exprime

QUAND LES FÉMINISTES
DE LA TOISON ROUGE
S'EXPRIMENT...


J'ai perdu mon vagin.


Mon vagin s’est absenté. Il s’est enfui dans une contrée lointaine et mystérieuse. Il s’est échappé là-bas et s’est perdu. Il s’est fermé après avoir été trop longtemps malmené. Il a accepté les caresses phallocentriques que l’on lui adressait quelquefois, ignorant sa propre délicatesse. Il s’est violenté.

Il a ensuite subi l’invasion d’infections et de mycoses parasites sans broncher. Mais il en a été affecté. Enfin, personne ne la humecté, léché, adoré depuis si longtemps, qu’il s’est oublié. Sa sensibilité, son besoin de vibrer, ses brûlantes pulsions, ses aspirations à l’amour sexuel se sont éteintes.

Les lèvres de mon vagin ne veulent plus s’ouvrir. Leur confiance dans l’humanité a été bafouée. Elles croyaient à un échange de chatouilles, de caresses, de baisers, d’étreintes mutuelles. Or, l’humain n’a pas considéré leur existence. Il est passé devant elles, les a frôlées et s’est enfoncé profondément dans mon vagin.

Comment peut-on pénétrer mon vagin sans même avoir pris le temps de le regarder ?

Mon vagin a été malade, abandonné, tourmenté et même après qu’il fut guérit, personne ne l’a embrassé, consolé.

Mon vagin est malheureux. Il préfère faire abstraction des choses et oublier sa propre existence. Mon vagin est abattu. Il ne veut plus que des corps étrangers s’immiscent en lui. Il refuse tout contact avec l’extérieur. Là-bas, dans cette mystérieuse contrée, il erre. Même s’il revenait parmi les vivants, un jour…

Non, la réalité et l’égocentrisme humain infligent de trop lourdes déceptions. Mon vagin le sait. Il ne reviendra jamais. Dans cette contrée lointaine et mystérieuse, il a trouvé un refuge. Il compte bien y rester planquer. C’est assez sombre mais je suis protégé là, caché derrière mes lèvres.

 

Extrait de Réflexions d’une pétasse qui doute

Posté par latoisonrouge à 02:54 - - Permalien [#]
Tags : , , ,