25 novembre 2010

ON N'EST PAS DES DINDES

Voici un texte publié par quelques féministes à propos de l'élection de miss France, texte corrigé par les miss elles-mêmes ;)

tractcorrigemiss

Le tract diffusé le lundi 22 novembre :

 

C’est peut-être bientôt Noël, mais nous ne serons jamais des dindes……

 

Compagnons de toutes formes et de toutes beautés, c’est le moment de sortir les armes : les Miss  (alias la milice nationaliste barbie-zombie) tentent de prendre possession de nos rues…

Mais, au fait, c’est quoi une Miss ?

Jadis, avant d’être Miss, c’était un être humain, propriétaire de son vagin, avec peut-être des rêves et des émotions. Mais au fur et à mesure des années, elle a été vidée de toute sa substance créative et subversive, pour devenir ce corps creux, façonné par l’attaque constante des pouvoirs en place, le patriarcat et le capitalisme…

Les Miss, ce sont les femmes telles que les souhaite le patriarcat : de magnifiques femmes objets, incarnées dans ces corps soumis sans profondeur ni émotion, affichant perpétuellement un sourire vide de toute humanité, censé nous faire briguer la condition de femme esclave.

Les Miss, on ne leur demande pas de penser, juste de bien faire bander.

Les Miss offrent des corps plastiques mesurables et identiques qui ne sont plus qu’objets à évaluer, acheter ou vendre. Marchandises parfaites, dans notre monde aseptisé.

Les Miss ce sont les soldates de la dictature d’une certaine norme de la beauté.

Nous, on rejette ce monde.

Nous, on trouve qu’on est vachement belles et vachement beaux, parce qu’on cherche à libérer nos corps de ces prisons morbides.

On n’a pas envie d’être lisse mais de lire nos histoires dans nos chairs, que le temps, nos luttes, nos amours, nos tristesses laissent des marques, des traces, et que l’on puisse se les raconter.

On n’a pas envie de se pourrir de plastique pour devenir identiques, vendables. C’est beau aussi les rondeurs, les failles, les cicatrices, parce que c’est unique, inchiffrable.

On a envie, aussi, de bander, de faire bander, mais en refusant de limiter nos imaginaires à une sexualité où l’homme viril et hétéro est roi.

Nous, on se revendique féministes et libertaires,

dans nos esprits, nos tripes et nos tétons,

alors les Miss, on les emmerde et le patriarcat et le capitalisme avec.

Des copines, et des copains…


Posté par latoisonrouge à 06:26 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,