25 avril 2009

2009.04.25 Bilan du rassemblement pour le droit à l'avortement

Le samedi 25 avril avait lieu un rassemblement féministe à Caen, place de la Résistance sur le mot d'ordre suivant :

"Après les récentes déclarations du Pape sur l’inutilité du préservatif dans la lutte contre le SIDA, l’association SOS Tous Petits (catholiques intégristes) récidive en appelant à une prière publique place de la Résistance. Cette association a été créée dans le seul but de combattre l’avortement et la contraception en les dénonçant, parfois de façon violente (irruptions dans des centres d’IVG par exemple), comme un crime contre l’humanité.
Nous refusons qu’un lieu public soit le théâtre de prières intégristes et nous réaffirmons notre attachement à la liberté de toutes et tous à disposer librement de leurs corps et de leurs vies.
Nous insistons sur l’importance d’une sexualité libre et choisie notamment par la gratuité et l’accessibilité des moyens contraceptifs et de l’avortement.
Nous rappelons pour finir que le préservatif est le seul moyen efficace dans la lutte contre le SIDA.
Nous vous donnons donc rendez-vous : SAMEDI 25 AVRIL à 12H30
Pique-nique revendicatif  PLACE DE LA RÉSISTANCE
".

Le pique-nique s'est déroulé dans une ambiance chaleureuse et conviviale sur la pelouse de la place de la Résistance, qui portait bien son nom pour l'occasion. Nous étions une bonne centaine, environ autant d'hommes que de femmes, avec nos sandwiches, cakes et autres boissons, à discuter dans la bonne humeur de notre détermination à ne pas laisser les anti-IVG occuper l'espace et diffuser leur message haineux et culpabilisant.
C'est donc avec satisfaction que nous avons constaté le recul des cinq pèlerins (ce n'est pas une formule, ils n'étaient réellement que cinq !) venus prier en place publique, après quelques joutes verbales à distance entre militantes féministes (notamment du Planning Familial, du collectif Droit des Femmes et de la Toison Rouge) et catholiques protégés par la police. L'objectif pour nous était clair : pousser les anti-IVG au repli.

Quand les activistes intégristes se sont rabattus vers l'Église Saint Jean, des militant-e-s du contre-rassemblement les ont suivis en cortège, scandant des slogans féministes. Une fois devant l'église, les slogans ont dévié du féminisme à l'anarchisme, et lorsqu'une poignée de militant-e-s est entrée dans l'église et s'est par conséquent fait sortir à coup de matraque par les flics, on n'entendait plus que des voix d'hommes hurlant "Ni dieu, ni maître, ni ordre moral" et "Police nationale, milice du capital". On avait donc pendant un instant, des hommes criant face à face avec d'autres hommes en uniforme. Et les femmes en spectatrices autour de l'église.

Il est regrettable qu'un rassemblement à l'appel des féministes et visant à défendre le droit des femmes à disposer de leur corps, se soit transformé en porte-voix pour d'autres revendications (légitimes, mais hors contexte ce jour là) portées essentiellement par des hommes. Sans mégaphone, il a fallu élever la voix plus fort que les mecs pour réorienter les slogans et le propos de ce rassemblement : le mot d'ordre crié par F. de la Toison Rouge, "Un enfant si je veux, quand je veux !", a été finalement repris par le groupe.
L'appropriation momentanée de cette manifestation par des hommes, même si elle était sans doute inconsciente, a été déplorée par plusieurs militant-e-s féministes.

Cependant, l'image symbolique la plus marquante de ce samedi 25 avril restera sans doute le cordon de forces de l'ordre encerclant et protégeant l'Église Saint Jean penchée. Une suggestion de slogan pour la prochaine fois : "Police de l'État, complice du patriarcat !"

Et tou-te-s les participant-e-s se souviendront de cet après-midi ensoleillé où la convivialité d'un simple pique-nique a repoussé l'intégrisme religieux.


Un compte-rendu de Ouest-France : Pro et anti-avortement s'accrochent à l'église.

Posté par latoisonrouge à 14:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,